Secret Breakers t1

 

Présentation de l’éditeur: Un jour, une jeune fille reçoit une étrange carte d’anniversaire. Sauf que ce n’est pas son anniversaire, et que ce n’est pas une simple carte. C’est un message codé. Plus qu’un message codé, c’est la clé pour entrer dans une institution top-secrète: l’École du Code et du Déchiffrage. C’est là que Brodie rencontre Hunter et Tusia. Ils deviennent les Secret Breakers, les décrypteurs de codes. Leur mission: déchiffrer un vieux manuscrit de plusieurs siècles… Et que nul n’a jamais réussi à lire. Que cache ce texte mystérieux? Et pourquoi le gouvernement cherche-t-il à préserver son secret?

Mon avis

Ce premier tome m’a convaincue, l’histoire est originale et très bien écrite. De plus, en lisant les notes de l’auteur en fin de volume, nous apprenons que le manuscrit dont il est question dans ce récit existe réellement. Ce qui ne gâte rien, au contraire cela confère un vrai mystère autour de ce MS 408. J’avoue que ce sujet m’intrigue beaucoup et cela m’a donné envie d’en savoir plus.

Concernant les héros principaux, ils sont tous attachants à leur manière et c’est un réel plaisir de les voir évoluer dans leur quête de la vérité. Les différentes techniques de codage sont bien expliquées et il y a pas mal de références culturelles (artistiques, musicales) insérées dans le récit. Le suspense est lui aussi bien présent puisque s’il s’agit de décoder un manuscrit dont le gouvernement ne veut pas que le contenu soit traduit et donc révélé au grand jour, les membres d’une Chambre secrète essaient bien entendu d’arrêter notre groupe de décrypteurs. Tous les moyens sont bons… mais nos jeunes amis ont plus d’un tour dans leur sac.

Beaucoup de mystères et de tensions entourent certains protagonistes, il me tarde d’en savoir plus sur le passé des adultes qui ont décidé de reformer la cellule Veritas. La plume de H.L. Dennis est vraiment très agréable à lire. Les plus jeunes pourront suivre l’intrigue sans mal et les adultes apprécieront les références mythologiques, historiques ou artistiques disséminées dans le roman.

Un premier tome intelligent donc, à mettre entre toutes les mains!

~Melissande~