jkbj

 

Résumé de l’éditeur:

« Gagner peut être la pire des malédictions…

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple. »

Mon avis:

Au départ, cette histoire ne m’inspirait pas beaucoup. J’entends par là, que mon temps de lecture est assez limité alors je choisis scrupuleusement mes lectures. Seulement je n’arrêtais pas de voir de super chroniques ou des avis plus qu’enthousiaste autour de moi, alors je me suis lancée.

 

            Pour tout avouer, j’ai stoppé ma lecture à un moment. Entre ce roman et moi, ça ne l’a pas fait tout de suite. J’ai commencé très impatiente de découvrir cette pépite que tout le monde adorait. En fait, je crois que j’en attendais peut-être un peu trop dès le départ. J’ai aimé la lecture jusqu’à ce que la relation prenne de plus en plus de place. J’avoue qu’à ce moment, j’ai lâché ma lecture. Je ne m’attendais pas à ça et je voulais surtout voir les manigances. C’est ma faute, je n’aurai pas dû partir avec une idée bien précise en tête.

 

Néanmoins, après quelques temps, j’ai repris cette lecture car je déteste totalement abandonner un livre.  Bon, et puis, il faut le dire, je voulais quand même connaître la fin de l’historie.

 

Le style de l’auteur est fluide et nous sommes pris dans l’intrigue qui se ficelle petit à petit. Mon ressenti n’est en rien dû à l’histoire en elle-même, plus je pense à mon état d’esprit durant ma lecture. Comme quoi l’adage qui dit un livre au bon moment, se vérifie.

 

Les personnages sont attachants, et parfois méprisants je dois le dire. Leurs coups bas, leurs manigances, sont tantôt prévisibles, tantôt m’ont surprise. Dans l’ensemble c’est un très bon premier tome. Même si cela a été une lecture en demi-teinte pour ma part, je pense que vu les retours plus qu’élogieux, ce roman plaira à nombre d’entre vous. Je suis triste de ne pas avoir plus accroché que ça avec cette histoire qui promet pourtant de belles choses!

Merci à Emily et Lumen éditions pour cette lecture.