Ferenusia

Présentation de l’éditeur: Privé de la magie presque disparue, l’empire des Outrepasseurs se disloque de toutes parts. Seuls survivants dans cette débâcle, les Ferreux, des fés réduits à l’esclavage, s’échappent de leurs prisons. Soutenus par Ferenusia, un réseau clandestin, ils n’ont qu’un seul objectif: obtenir les mêmes droits que les humains, dans un monde qui ignore tout de leur existence. Mais leurs anciens maîtres sont prêts à tout pour protéger leurs secrets, quitte à éliminer le moindre témoin de leurs anciens forfaits…

«Qui étaient ces êtres, si semblables et pourtant si différents des hommes? On ne pouvait pas nier leur peau grise, qui se détachait délicatement de la structure de fer à laquelle ils s’accrochaient avec toute l’aisance d’alpinistes chevronnés. Soudain, la caméra bascula sur le buste de la statue de la Liberté. En lettres majuscules, vert sombre, s’étalait le mot: “FERENUSIA”»

Mon avis

Bien que l’écriture de Cindy Van Wilder soit toujours aussi agréable à lire,  cette conclusion n’est pas un coup de cœur. Pour être honnête, je m’attendais à toute autre chose. J’imaginais plus une sorte de spin-off sur les créatures encore méconnues que sont les Ferreux plutôt qu’une fin clôturant l’intrigue des tomes précédents. Personnellement, je préférais la fin ouverte du volume 3 (« Le libérateur ») alors j’ai été assez surprise de découvrir les premiers chapitres de « Ferenusia ».

Par moments, j’ai plus eu l’impression de lire un suspense ou un roman réaliste avec des complots politiques que du fantastique. C’est pour cela que j’ai moins accroché je pense, il me semble que la plume de Cindy est un peu moins poétique mais beaucoup plus franche, directe pour décrire des faits, comme dans un roman policier (certains passages m’ont semblé un peu longs). Ceci n’enlève rien à la qualité du roman bien sûr mais je n’ai pas réussi à me laisser emporter par cette histoire. Certaines révélations ne m’ont pas vraiment convaincues mais bon cela reste malgré tout un bon livre.

Par contre, j’ai adoré les chapitres où il était question des Ferreux (leur libération, leur résistance, …). C’était riche en émotion et je me suis attachée à plusieurs d’entre eux. « Ferenusia » est donc un roman à découvrir si vous avez lu la trilogie des « Outrepasseurs » même si à mes yeux ce n’est pas le meilleur.

En somme, la série des « Outrepasseurs » restera pour moi une très belle découverte que je vous recommande vivement!

~Melissande~