Olgir le barde

Présentation de l’éditeur: Un troll sauvage parcourt les terres paisibles du roi Théodore, semant mort et désolation sur son passage. Délaissant sa vie tranquille de barde, Olgir se lance à sa poursuite. Durant sa quête, d’autres événements analogues se produisent. Sont-ils liés? Une menace plus grande pèse-t-elle sur le royaume? Avec l’aide de ses compagnons aussi courageux que pittoresques, réussira-t-il à rétablir la sérénité dans le monde de Caltaron?

Privilégiant l’action et l’humour, Patrick Bert nous propose un roman original qui s’adresse autant aux jeunes lecteurs par son écriture fluide qu’aux adultes par ses références et ses traits d’esprit.

 

patrick-bert@2x

 

 

Mon avis

 

J’ai découvert cet auteur lors d’une fête médiévale organisée au Château de Trazegnies et le descriptif qu’il m’a fait du premier tome d’«Olgir le barde» m’a convaincu. Bien que je m’attendais à un humour un peu plus décalé (un peu dans le style de Gordon Zola), j’ai suivi avec plaisir les aventures de ce troubadour voleur à ses heures.

Le ton de Patrick Bert est assez humoristique mais il y a également des épisodes tragiques ce qui confère au roman une atmosphère très adulte tout en restant accessible à un public plus jeune.

Notre barde est très doué pour se réapproprier des chansons connues, préparez-vous à quelques fous-rires. J’ai trouvé très original de la part de l’auteur de mettre à chaque chapitre une citation cocasse rédigée tour à tour par un elfe, un assassin ou encore un gobelin. En voici un exemple:

«L’inventeur du miroir est un gobelin. Il voulait vérifier qu’il était aussi laid que son frère.

Loëdil, historien elfe»

Quant au récit en tant que tel, nous sommes bien dans de l’héroïc-fantasy avec des guildes d’assassins, de voleurs, des mages (bons ou mauvais), des elfes, des trolls et bien sûr des gobelins. L’intrigue est simple mais bien menée et cohérente du début à la fin. Certaines situations sont désopilantes et on rit de plus en plus au fur et à mesure de la lecture.

Malgré tout, je le déconseillerais aux jeunes enfants non seulement parce que les jeux de mots et les références seraient plus difficiles à comprendre pour eux mais aussi en raison d’un affrontement un peu plus violent vers la fin.

En somme, j’ai passé un très bon moment avec ce premier volume et je n’hésiterai pas à acheter la suite!

 

~Melissande~