the-scorpion-rules-tome-2-prisonners-of-peace-845971

 

 

 

Résumé de l’éditeur:

 

Greta Stuart n’est plus otage. Elle n’est plus princesse héritière de la Confédération panpolaire. Elle n’est même plus humaine. Afin de sauver sa vie et celle de ses amis, elle a accepté de devenir une intelligence artificielle, la première depuis près d’un siècle. Mais ce choix a un prix… Le corps de la jeune fille ne supportera pas longtemps cette transformation. Bientôt, elle devra l’abandonner pour prendre possession de celui d’un Cygne, ces êtres moitié soldats, moitié messagers qui vénèrent Talis, l’intelligence artificielle qui règne sur la planète.

Mais tandis qu’elle chevauche à travers des étendues glaciales et désertiques, aux côtés de Talis et de deux de ses serviteurs, Greta est rattrapée par son passé. Une révolte gronde : le peuple panpolaire semble bien décidé à arracher sa princesse des mains du maître du monde… quitte à la tuer. Et parmi les rebelles, Elián, le garçon qu’elle a sauvé, celui qui lui a ouvert les yeux et qui rêve de changer le monde. Greta saura-t-elle maîtriser sa nouvelle nature et empêcher un cataclysme de se produire ?

Mon avis:

Ce second tome commence exactement là où le premier s’achevait. J’avais beaucoup aimé ma lecture du premier opus. Un univers original et une dytsopie qui changeait des sentiers battus. J’avais adoré être aux côté de nos héros.

Dans cette suite, je dois avouer que j’ai eu un sentiment de trop peu. J’aurais aimé que l’auteur développe certains aspects, bref, j’en ressors avec un petit goût d’inachevé. Pourtant, Erin Bow aurait eu matière à vraiment approfondir son univers particulier.

Une chose est sûre, c’est que lire ce roman d’un futur chaotique dirigé par des I.A. est assez déroutant. Mais, dans le bon sens. Le rythme est beaucoup plus intense que le premier. J’ai tourné les pages à une allure folle. Une fois les premiers chapitres engloutis, il est très difficile de s’arrêter. Voire même, impossible.

L’action est également au rendez-vous, les rebondissements et les surprises s’enchaînent sans cesse. Les personnes sont embarquées dans un tourbillon, impossible à stopper.

Pour moi, le héros est et reste Talis. Cette I.A. qui s’humanise petit à petit. Combat contre les autres, combat contre les émotions humaines, combat contre soi-même. C’est un concentré de pensées et de réflexions sur un futur possible, sur les dérives de la technologie et ce qui fait de nous des humains.

L’humanité est au cœur même du récit. L’élément primordial et essentiel.

Si vous cherchez un roman avec des thématiques profondes et originale, je ne peux que vous le conseiller.

Merci encore à Emily et à Lumen éditions pour cette lecture!