51y-h-wfoml-_sx195_

 

Résumé de l’éditeur

Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ». Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante. A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés.

Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ? S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ?

Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains.

 

 

Mon avis:

 

Je dois avouer qu’à première vu, j’ai eu des doutes. Je veux dire par là que j’ai eu peur de tomber sur un énième roman « à la hunger games« . Mais, comme je suis joueuse et que le résumé ainsi que la couverture m’attiraient particulièrement je me suis dis « pourquoi pas! ». Et j’ai eu raison de me lancer dans cette lecture!

J’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de Sandro et Ambra. Il est vrai qu’en ce moment, je remarque beaucoup de roman qui joue sur la réalité virtuelle, forcément c’est un peu la révolution du moment dans le domaine du jeu-vidéo. Personnellement, cela ne me dérange pas vu que j’adore ça!

Ici l’auteur a réussi à réunir tous les ingrédients qui rendent le lecteur totalement accro à sa lecture. Le style est fluide, incisif. Une fois que nous comprenons le principe de ce jeu cruel, nous sommes pris dans un engrenage. Les pages se tournent toutes seules et nous vivons toutes ces épreuves aux côtés de nos héros. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Chaque chapitre nous pousse à poursuivre pour connaître le fin de mot de ce tome. J’ai ris avec eux, j’ai pleureur, j’ai retenu mon souffle… je suis passé par un milliard d’émotion.

Les personnages sont tellement réels, humains. Personne n’est vraiment tout noir ou tout blanc. Ils souffrent tous et possèdent chacun une part d’ombre en eux, ce qui les rend d’autant plus attachants. Nous sommes pris dans ce tourbillon d’émotions humaines. J’ai beaucoup aimé le fait que l’un des personnages principaux soit une fille. Et, plus encore, une fille forte et indépendante. Même si, comme nous tous, elle reste sensible. C’est un des aspects qui m’a le plus séduite.

L’action s’enchaîne facilement et nous restons pendant une bonne partie du roman en apnée. L’écriture de Loïc Le Borgne est sans détour et ne nous épargne à aucun moment. Pour notre plus grand bonheur!

Je ne rentrerai pas dans les détails de l’histoire comme d’habitude. C’est une histoire qu’il faut découvrir seul, qu’il faut savourer.

Je vous conseille chaudement de plonger dans ce début de saga qui est plus que prometteur!

Merci encore à Scrinéo et Clara pour cette belle lecture.