sans-titre

 

 

Résumé de l’éditeur:

« Au lycée d’Ôma, une terrible légende circule parmi les élèves : la Rouge-Sang, une fillette de onze ans couverte du sang de ses victimes, hanterait les couloirs après la fin des cours. Celui qui aurait le malheur de croiser la revenante devrait, pour lui échapper, quitter l’établissement sans se retourner… Lorsqu’une lycéenne demande à Asuka de retrouver son corps, la jeune fille pense d’abord à une plaisanterie. Jusqu’à ce que minuit sonne et qu’elle se retrouve transportée, en compagnie de cinq de ses camarades, dans les corridors déserts de l’école. Pourchassés par la créature, les six amis se font littéralement massacrer… avant de se réveiller le matin suivant comme si rien ne s’était produit ! Prisonniers d’une boucle temporelle cauchemardesque, Asuka et ses compagnons comprennent vite que pour briser la malédiction, ils vont devoir retrouver les morceaux du cadavre d’une victime de la Rouge-Sang, cachés dans tout le lycée… Une chasse au trésor macabre est lancée : bienvenue dans le cauchemar sans fin de la Rouge-Sang… Faites-vous peur avec le nouveau thriller phénomène venu du Japon ! »

Mon avis:

Dès que j’ai vu la sortie de ce roman, j’ai tout de suite souhaité le lire. En grande amatrice de mangas et d’animé, je connaissais déjà l’univers, et tout comme pour Deus Ex, j’avais de grandes attentes. Et je dois dire que j’ai été plus que comblée par ma lecture!

Les promesses de l’auteur sont bien respectées. J’ai eu peur, j’ai eu le souffle coupé et surtout j’ai vraiment adoré tourner chaque page!

Un lycée, un groupe d’adolescents et une malédiction qui fait froid dans le dos. Une légende circule : une fille couverte de sang circulerait la nuit, quiconque la rencontre n’a pour seule issue de s’enfuir vers la sortie du bâtiment sans se retourner sous peine d’être démembré.

Voilà qui pose les bases de ce roman d’horreur japonais.

J’avoue que je ne suis pas du genre à avoir peur lors de mes lectures, pourtant ici à plusieurs reprises j’ai eu des palpitations. Le fait est que l’auteur nous embarque dans un univers bien construit et surtout qu’il joue avec nos nerfs. En effet, à plusieurs reprises la présence de la Rouge-Sang est évoquée sans que nous ne la voyons concrètement et pour ma part je crois que laisser à mon imagination le loisir de tout créer est presque pire que de lire les mots noir sur blanc.

Pour moi ce roman est vraiment un des meilleurs du genre que j’ai pu lire jusqu’à présent. Nous plongeons littéralement dedans dès les premières lignes. C’est un page-turner ultra efficace. Il se savoure tout en se dévorant.

Tout est mené d’une main de maître et nous prenons plaisir à suivre cette chasse au « corps » sanglante. Nous éprouvons de la compassion envers ces adolescents qui tentent tant bien que mal de survivre.

Une réussite grandiose pour ce roman à mi chemin entre thriller et roman d’épouvante. Si vous n’avez pas peur de trembler, d’avoir des sueurs froides et du sang, je vous le recommande.

Sueurs froides et rebondissements sont au rendez-vous dans ce roman qui ne vous laissera pas de glace.

Merci à Emily et à Lumen éditions pour cette lecture.