51Tlrq5KwtL._SX195_

Résumé éditeur:

« Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations. »

Mon avis:

Dès l’annonce de sa sortie, j’ai voulue le lire. Forcément, le sujet semblait parfait pour moi : des bibliothèques, un bestiaire fantastique, magie… de quoi me faire rêver.

Première remarque, je trouve que la quatrième de couverture « gâche » un peu le suspense… c’est-à-dire, qu’en fait on en apprend beaucoup (trop) sur l’histoire. J’aurai peut-être aimé découvrir certaines choses par moi-même. Quoiqu’il en soit, si vous avez l’occasion, essayez de ne pas lire le résumé (plus facile à dire qu’à faire).

Commençons par signaler qu’effectivement dans cette histoire vous allez trouver des clichés, et pas qu’un peu. En revanche, personnellement, j’adore ça. Je fais partie de ces lecteurs que les clichés ne gênent pas particulièrement si l’histoire est bien ficelé et le rythme soutenu. Ce qui est le cas pour La Voleuse de Secrets.

Certes, l’histoire commence doucement. Nous suivons Gia calmement jusqu’à ce que l’élément déclencheur arrive et là… nous sommes pris dans le tourbillon de l’histoire. Contrairement à d’autres, j’ai de suite accrochée au roman, dès les premières pages. Pourtant, je ne suis pas du genre à aimer les romans qui débutent lentement, au contraire. Mais ici, le je-ne-sais-quoi dans l’écriture m’a happée. J’ai adoré suivre Gia et Arik dans leurs aventures et en découvrir toujours plus sur cet univers.

Je n’entrerais pas dans les détails car nombre de rebondissements (surprenants ou non) font que l’on ne s’ennuie à aucun moment lors de notre lecture. Le monde créé par l’auteur est assez unique dans son genre. L’idée d’utiliser les bibliothèques de cette façon est plaisante. La magie savamment dosée, n’est ni trop présente, ni trop peu. Juste une pointe qui rend le roman fantastique.

Le petit bémol, concerne les personnages. Alors, oui, j’aime les clichés, en revanche ce que j’ai le moins apprécié c’est l’aspect (trop) lisse des héros. Trop parfait, trop beau, trop facile. Mais soyons honnêtes, je m’en suis largement accommodée car l’écriture et le style de l’auteur sont si fluide que ces détails n’ont que peu d’importance.

Nous sommes entraînés dans un tourbillon d’action, de magie et de fantastique !

La partie qui m’a le moins plus, reste la romance. Elle arrive trop vite, trop brutalement et est prévisible à des kilomètres. Je ne suis peut-être pas objective, étant donné que la romance et moi on n’est pas trop copain de manière générale.

Dans tous les cas, j’ai dévoré ce tome en même pas deux jours. Et je dois dire que j’ai déjà terriblement hâte de tenir dans mes mains le second volume. Ne vous fiez pas à l’épaisseur du livre, car les pages se tournent toutes seules !

C’est un pur concentré d’action, de magie, de créatures surnaturelles et de mythologie! Le tout mélangé sur fond de décors superbes!

Si vous aimez les histoires fantastiques, si vous cherchez un moment d’évasion, de détente, sans vous prendre la tête: ce livre est fait pour vous!

La plume de l’auteur est addictive, prenante et vous fera passer un excellent moment de lecture.

En bref, j’ai adoré ma lecture. Je vous recommande chaudement ce roman pour cet été, sur la plage ou chez vous, il sera parfait pour vous immerger dans un univers étoffé et surprenant ! De belles heures de lecture en perspective pour vous, quant à moi je trépigne d’impatience de pouvoir lire le second tome !

Merci encore à Emily et aux éditions Lumen pour cette superbe lecture!