Introduction

Qui n’a jamais souhaité devenir un animal ou une créature dotée de pouvoirs extraordinaires? Avez-vous jamais rêvé d’être un animagus comme certains personnages de la saga Harry Potter? Il est certain que les métamorphoses ont toujours fasciné le genre humain mais pour quelles raisons? Les adolescents sont particulièrement touchés par cette thématique, c’est pourquoi de nombreux romans jeunesses traitent de la métamorphose qu’elle soit physique ou psychologique.

Les origines

Le mot «métamorphose» vient du grec morphè (forme) et du préfixe meta (qui exprime un changement). Autrement dit, il s’agit d’un passage d’un état à un autre état, résultat de la transformation. Le thème de la métamorphose prend racine dans la religion et la mythologie. Les mythes de tous les pays, en effet, sont autant de tentatives d’explication du monde et des phénomènes naturels et humains, à travers l’enchaînement de nombreuses métamorphoses.

 Le thème s’est ensuite élargi dans le domaine du fantastique, du surnaturel. La métamorphose ne produit ni mort, ni disparition, mais se situe dans la transformation d’un élément ou d’un être en un élément ou un être différent.

Les romans fantastiques proposent souvent des métamorphoses. Les personnages prennent des facultés nouvelles tout en gardant certaines facultés des humains.[1]

Phénomène de mode ou besoin d’évasion?

Depuis que certaines sagas à succès ont été portées à l’écran, je pense à Harry Potter mais aussi au phénomène Twilight, le thème de la métamorphose revient en force dans l’imaginaire collectif. Bien entendu, de nombreux auteurs se sont penchés sur la question bien avant l’immense succès de ces adaptations au cinéma. Prenons par exemple le conte de La petite sirèneLa Belle et la Bête ou encore L’étrange cas du Docteur Jekyll et Mr.Hyde de Stevenson. Viennent ensuite des récits plus modernes tels que l’Assassin Royal de Robin Hobb ou la trilogie Pouvoirs Obscurs de Kelley Amstrong.

pouvoirs-obscurs-linvocation-t1-kelley-armstr-L-Qezy4m

Plutôt qu’une malédiction, à l’heure actuelle la métamorphose est vécue comme un but à atteindre, une chance de recommencer sa vie. Ce n’est plus une aberration de la nature, une monstruosité mais bien une puissance qui n’est offerte qu’a quelques élus. Elle peut prendre la forme d’un changement de règne (minéral/végétal/animal/humain), de créatures fantastiques redoutées ou admirées (loups garous, vampires, anges et autres créatures hybrides) ou encore du passage vers une nature d’androïde (cyborg).[2]

On les retrouve dans les mythes, les légendes des différentes cultures, les récits fantastiques et les contes. Les métamorphoses peuvent être à caractère psychologique, parmi lesquelles nous retrouverons les récits initiatiques (en rapport avec l’amour, l’imaginaire, l’environnement, le doute, la projection de soi, …) Dans Tout change, certaines choses, indépendantes de l’enfant, continuent à se transformer au-delà de son regard. L’univers se métamorphose à partir de son point de vue.

tout-change-40136

Bien souvent, lorsque l’auteur opte pour la transformation définitive de son personnage, l’être transformé garde à jamais la forme choisie ou imposée mais qui correspond toujours à sa nature profonde. Sauf lorsque ce dernier est bienveillant, il finit par retrouver sa véritable forme. Comme par exemple dans le tome 3 du Monde de Narnia: L’Odyssée du Passeur d’Aurore lorsque Eustache est changé en dragon par magie. La métamorphose peut aussi être involontaire et donc subie lorsque l’homme est victime d’un sortilège, délibérée par le biais d’un don (pouvoir magique) ou encore naturelle lorsque le personnage appartient à la fois à l’espèce humaine et à l’espèce animale. Ceci dit, il n’y a pas que les êtres vivants qui peuvent subir une transformation. Prenons le cas du célèbre conte de Collodi, Pinocchio Dans ce cas, il s’agit d’une métamorphose d’un objet en être humain correspondant souvent à la naissance d’un enfant ardemment désiré.

Conclusion

Les causes de ces transformations peuvent être diverses. Puisque l’adolescence est également un changement, les jeunes recherchent à travers ce type de récit une sorte d’échappatoire à leur quotidien jugé trop monotone. Quoi de mieux que de pouvoir se munir d’ailes afin de s’envoler loin de l’univers familier ou encore de connaître l’immensité sauvage grâce à sa nature de loup. Les transformations vécues par les protagonistes véhiculent un message que les jeunes recherchent. Qu’il s’agisse d’amour, de ruse, d’une punition, d’une récompense ou encore d’une transformation qui permet d’asseoir son identité, ils s’y retrouvent toujours. C’est pourquoi ce type de récit a tant de succès auprès des adolescents (et parfois même des adultes).

Pour aller plus loin…

Bibliographie sélective

Œuvres destinées aux plus jeunes

Les contes

«Pinocchio», Carlo Collodi.

«La Belle et la Bête», Marie Leprince de Beaumont.

«L’homme bonsaï», Fred Bernard et François Roca.

«La femme oiseau», Sumiko Yagawa et Suekihi Akaba.      La femme oiseau

Romans fantastiques

«Animorphis» (série Les Animorphes), Katherine Applegate.

applegatekaanimorphs27l

«J’étais un rat!», Philippe Pullman.

«Clair de loup», Thierry Lenain.      clairdeloup

«Le premier livre des merveilles» et «Le second livre des merveilles», Nathaniel Hawthorne

Romans jeunes adultes

Œuvres classiques

«Les métamorphoses», Ovide.

«Le portrait de Dorian Gray», Oscar Wilde.

«L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr. Hyde», Robert Louis Stevenson.

«La métamorphose», Franz Kafka.

Auteurs contemporains

«L’homme qui rétrécit», Richard Matheson.

«Rhinocéros», Ionesco.

«Le Chevalier inexistant», Italo Calvino.

Bit-lit

«Frisson», Maggie Stiefvater.

«Pouvoirs obscurs», Kelley Amstrong

«Twilight saga: Tentation», Stephenie Meyer.

Manga

«Quartier lointain», Jirô Taniguchi.

«Les enfants loups Ame et Yuki», Mamoru Hosoda.

«Fruits basket», Natsuki Takaya

«Wolf’s rain», Iida Toshitsugu.

En ce qui concerne les romans fantastiques pour la jeunesse, je vous recommande Frisson si vous aimez les métamorphes pouvant s’incarner en loup et Pouvoirs Obscurs si vous préférez les mutations génétiques dues aux expériences scientifiques. 😉

 ~Melissande~